SÉRIE LES SOEURS REED

REVENIR

Un an jour pour jour après le décès tragique de ses parents, Kaciane Reed revient à la maison familiale chargée d’une périlleuse mission : faire la lumière sur les circonstances entourant leur mort, tout en assurant la protection de ses soeurs, Zara et Maëlle, de même que la sienne. Car Kaciane est persuadée qu’un ennemi, dont elle ignore le nom et le dessein, les menace… Son plan se complique quand son ex, Vincent, un ancien militaire au physique athlétique et au regard pénétrant, remarque son changement d’attitude et ses nouvelles compétences. Voulant à tout prix demeurer rationnelle et efficace, Kaciane tente de résister au fulgurant désir que ce bel homme lui inspire. Une tâche plus ardue qu’elle n’y paraît. Suicide ? Complot ? En scrutant le passé de ses parents, la jeune femme découvre une réalité choquante, assurément liée à leur triste disparition. Pour aller au bout de son enquête et démasquer son dangereux adversaire, elle devra impérativement garder la tête froide. Ses sentiments impétueux pour Vincent lui feront-ils perdre de vue son objectif ?

Secret d 'auteure

 Le village de St-Étienne-de Beauharnois existe vraiment, tel que décrit dans le roman. Et Marc-Antoine, celui à qui Kaciane fait référence au début du roman, a souvent performé à la brasserie du Vieux Beauharnois, qui existe aussi. Et j’adore ce petit village…où je suis née;)

concept d'auteurE

force mentale

Face à une épreuve traumatisante, certains s’effondrent tandis que d’autres canalisent leur énergie dans la vengeance. Mais si le focus nous fait perdre ce qu’il y a de plus important, soi-même, qui sera là pour nous ramener? Dans Revenir, j’ai exploré la capacité de l’humain à se transformer. La force qu’une femme, Kaciane, possède en elle. Car la sécurité apportée par le contrôle des éléments environnants cache toujours une faille. Une faiblesse que l’on doit amadouer pour mieux la contrôler. Mais certaines personnes préfèrent l’ignorer, la dissimuler. Sauf qu’elle revient toujours nous hanter…

 
 
 

REVENIR

Un an jour pour jour après le décès tragique de ses parents, Kaciane Reed revient à la maison familiale chargée d’une périlleuse mission : faire la lumière sur les circonstances entourant leur mort, tout en assurant la protection de ses soeurs, Zara et Maëlle, de même que la sienne. Car Kaciane est persuadée qu’un ennemi, dont elle ignore le nom et le dessein, les menace… Son plan se complique quand son ex, Vincent, un ancien militaire au physique athlétique et au regard pénétrant, remarque son changement d’attitude et ses nouvelles compétences. Voulant à tout prix demeurer rationnelle et efficace, Kaciane tente de résister au fulgurant désir que ce bel homme lui inspire. Une tâche plus ardue qu’elle n’y paraît. Suicide ? Complot ? En scrutant le passé de ses parents, la jeune femme découvre une réalité choquante, assurément liée à leur triste disparition. Pour aller au bout de son enquête et démasquer son dangereux adversaire, elle devra impérativement garder la tête froide. Ses sentiments impétueux pour Vincent lui feront-ils perdre de vue son objectif ?

PDF ICON.jpg

concept d'auteurE

force mentale

Face à une épreuve traumatisante, certains s’effondrent tandis que d’autres canalisent leur énergie dans la vengeance. Mais si le focus nous fait perdre ce qu’il y a de plus important, soi-même, qui sera là pour nous ramener? Dans Revenir, j’ai exploré la capacité de l’humain à se transformer. La force qu’une femme, Kaciane, possède en elle. Car la sécurité apportée par le contrôle des éléments environnants cache toujours une faille. Une faiblesse que l’on doit amadouer pour mieux la contrôler. Mais certaines personnes préfèrent l’ignorer, la dissimuler. Sauf qu’elle revient toujours nous hanter…

Secret d 'auteure

 Le village de St-Étienne-de Beauharnois existe vraiment, tel que décrit dans le roman. Et Marc-Antoine, celui à qui Kaciane fait référence au début du roman, a souvent performé à la brasserie du Vieux Beauharnois, qui existe aussi. Et j’adore ce petit village…où je suis née;)

RESSENTIR

Enseignante au primaire, Zara Reed hérite cette année encore de la tâche délicate de référer deux (et seulement deux !) élèves finissants vers le programme enrichi le plus convoité du secondaire. À la suite de la divulgation des noms présélectionnés, la belle rouquine trouve sur son tableau de classe un message effroyablement menaçant, qui déclenche chez elle une crise d’asthme critique. Alors que la date butoir approche, d’autres incidents intimidants
viennent perturber la jeune femme, multipliant ses problèmes de santé et alimentant une investigation policière. Prêtes à épauler leur soeur et à éclaircir le mystère, Kaciane et Maëlle se mêlent évidemment de l’affaire. C’est sans compter le séduisant Danick, qui s’immisce dans la vie de son amie d’enfance. Médecin, il désire rester le plus possible auprès d’elle pour l’aider à maîtriser son rythme respiratoire en cas de crise… ou, au contraire, le faire augmenter d’une façon toute personnelle !Malgré la cruauté des avertissements qu’elle reçoit et le danger imminent, Zara refuse de céder sous la pression. Elle s’obstine à référer les jeunes qu’elle a initialement choisis. Mais quel sera le prix de cet entêtement ?

PDF ICON.jpg

concept d'auteurE

la transgression

Sous diverses formes. Sa version négative : Dépasser les bornes. Sa version positive : Repousser ses limites. Qui oserait toucher au lieu presque sacré que représente une école primaire? Dans Ressentir, je désirais explorer le contraste entre la pureté, représentée par Zara, et le souillage typique à l’envie, à travers les menaces qui lui sont faites. Mais je voulais aussi explorer la délicate transformation d’une relation amicale en quelque chose de beaucoup plus intime encore...Car la transgression d’une limite n’est pas nécessairement déplaisante…

Secret d 'auteure

Un après-midi, je suis allée à St-Étienne (village où se déroule ce roman) strictement pour compter les pas entre l’école (réelle) et l’endroit où la maison (fictive) de Zara se trouve. Donc les nombres de pas qui sont inscrits dans le roman sont exacts! Et je me suis assise sur la rambarde du pont surplombant la rivière, exactement comme un certain passage important du livre…

 

REJAILLIR

Directrice des communications dans une compagnie pharmaceutique d'envergure mondiale, Maëlle Reed est invitée à participer à un congrès médical outre-mer. Avant son départ, elle doit d'abord promettre à ses soeurs, Kaciane et Zara, de garder le contact avec elles tout au long de son voyage. Une seconde promesse - plus explicite - est formulée à Simon, ce charmant enquêteur qu'elle s'amuse à provoquer. Aucun de ces engagements ne sera pourtant respecté. Car, à son insu, on réserve à Maëlle un tout autre programme : atteinte de problèmes au coeur, elle constitue le cobaye idéal pour tester clandestinement un médicament qui accroît le désir chez les femmes. et accélère considérablement leur rythme cardiaque ! Confrontée à l'acharnement dangereux des expérimentateurs, alors que sa tension sexuelle augmente sans cesse, la farouche blonde tentera par tous les moyens de s'extirper de sa prison de verre. Maëlle arrivera-t-elle un jour à revoir ses soeurs ? Et celui qui nourrit ses fantasmes les plus obsédants ?

PDF ICON.jpg

concept d'auteurE

s'élever

Lorsque la vie nous fait tomber par terre, que les coups qu’elle nous balance sans avertissement nous font dangereusement mal, comment réagissons-nous ? Certains s’écrasent, s’apitoient sur leur sort, se résignent à être des victimes. D’autres se relèvent rapidement pour répliquer vigoureusement. Car ils sentent le besoin de Rejaillir. Considérant le caractère fort de Maëlle, il m’apparaissait pertinent, voire manifeste d’exploiter la puissance soulevée par une idée de vengeance. Sauf qu’une agression laisse toujours des blessures. Et qu’un jour, il faut s’arrêter pour les guérir. Sinon elles s’accumulent et nous affaiblissent.

Affronter nos démons constitue alors la seule façon de répliquer. De Rejaillir. Mais pas nécessairement de la façon qu’on l’avait prévu…

Secret d 'auteure

Je me doutais bien que l’écriture d’un manuscrit portant principalement sur la benjamine des sœurs Reed allait être intense. Car Maëlle est TRÈS intense!! Et bien que j’aie eu un plaisir fou à vivre dans sa tête pendant la durée de cette création littéraire, je voguais dans une ambiance d’irritabilité permanente. Complice de sa soif de vengeance destructive, je devais me raisonner quotidiennement pour m’en départir. Pour me dissocier de son caractère de bouledogue. Et j’ai (difficilement!!) réussi! Au grand bonheur des gens qui m’entourent…pas ceux et celles qui errent dans ma tête mais bien ces personnes qui font partie de ce que l’on appelle communément la vie réelle;)

© 2019 par XOW Design. Créé avec WIX.COM